Le Menteur, de Corneille

 

"Il est hors de doute que c’est une habitude vicieuse que de mentir, mais il débite ses menteries avec une telle présence d’esprit et tant de vivacité que cette imperfection a bonne grâce en sa personne, et fait confesser aux spectateurs que le talent de mentir ainsi est un vice dont les sots ne sont point capables." Corneille, Discours de l’utilité et des parties du poème dramatique.

 

 

La pièce : Le Menteur est une comédie bâtie sur un imbroglio. Dorante, nouveau venu à Paris, est aux Tuileries en compagnie de Cliton, son valet et son confident. Il s’éprend d’une jeune fille qui s’appelle Clarice mais qu’il croit s’appeler Lucrèce. Aussi, quand son père le presse d’épouser une Clarice qu’il croit ne pas connaître, invente-t-il une cascade de mensonges, commençant par prétendre qu’il s’est déjà marié en province pour une question d’honneur. Tout se complique lorsque Clarice a l’idée de demander à son amie Lucrèce de donner un rendez-vous à Dorante en lui faisant croire qu’elle s’appelle Clarice, afin de pouvoir mieux l’observer… Le Menteur, dernière comédie baroque de Corneille, inspirée d’un modèle espagnol.

 

À propos : Mentir impunément et avec crédibilité, n’est-ce pas ce que l’on attend d’un acteur ? Corneille se délecte du mensonge en ce qu’il dit du théâtre et surtout de l’acteur. Mais cette pièce, au-delà du comique virtuose des mensonges extravagants de Dorante, ne nous livre-elle pas une réflexion sur la vérité ? Les figures dupées par Dorante jouent-elles un jeu totalement limpide ? Mentir ici consiste à cacher, mais quand ce mensonge est percé, apparaît alors l’intimité des personnages. Intimité qui, accordée au alexandrins raffinés de Corneille, nous offre un arrière-plan subtil à cette comédie enjouée, irrésistible. Julien Gauthier

 

 
 

 LA PRESSE EN PARLE

Vif éloge de l’illusion comme vérité, par Jean-Pierre Léonardini / L'Humanité, lundi 3 avril 2017
Lien : http://www.humanite.fr/vif-eloge-de-lillusion-comme-verite-634209

A Villeurbanne, la jeunesse s'empare du "Menteur" de Corneille, par Armelle Héliot / Le Figaro, lundi 3 avril 2017
Lien : http://blog.lefigaro.fr/theatre/2017/04/a-villeurbanne-la-jeunesse-sem.html

... Du léger : Corneille taille un costard au Menteur / Le Progrès, mardi 4 avril 2017
Lien : http://www.leprogres.fr/sortir/2017/04/04/du-leger-corneille-taille-un-costard-au-menteur

Sans mentir, un magnifique "Menteur" au TNP / Radio Canut, mardi 4 avril 2017
Lien : https://blogs.radiocanut.org/spectaculaire/2017/04/04/sans-mentir-un-magnifique-menteur-au-tnp/

 

FICHE TECHNIQUE

Mise en scène : Julien Gauthier

Créé en juin 2016.

Avec : Lori Besson, Cécile Bournay ou Juliette Rizoud, Amandine Blanquart, Clément Carabédian, Julien Gauthier, Damien Gouy, Raphaèle Huou, Clément Morinière, Juliette Rizoud, Julien Tiphaine.

Lumières : Rémi El Mahmoud

Son : Pierre-Alain Vernette

Photos : Michel Cavalca

Durée : 1h40